Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 03:13
Repost 0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 10:26
En classant les archives je retrouve un article de mai 2006 écrit par Gilles. Lucide et prémonitoire.
Au niveau local on peut mesurer le chemin parcouru et celui qui reste à parcourir.
Notre camarade traite de la situation d'alors à Evry mais élargit sur l'ensemble de la crise universitaire, en particulier celle du secteur des sciences "molles" et sur nos responsabilités!
Au niveau national l'impasse dans laquelle le refus d'analyse de la crise universitaire de la direction du Snesup et sa stratégie suicidaire apparaissent encore plus patentes! Le boulevard était ouvert pour l'offensive de droite et le BN y a opposé la stratégie de la guerre d'avant!
Triste constat!
On peut consulter l'article en cliquant sur le lien ci dessous:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/un-article-de-Gilles-mai-2006.doc

ou en consultant le blog :

http://ensemble.elections2005.over-blog.com/

Repost 0
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 14:50

Informations diverses sur l’université.

 

 

Déplacements de groupes  d’étudiants à l’étranger dans le cadre de leur formation.

 

Suite à une demande d’un collègue, le ministère confirme que c’est encore au président à donner l’autorisation.

 

Paiement de certains vacataires sur facture.

 

Le ministère confirme par oral que c’est possible si une convention signée précise les clauses. L’agence comptable interrogée ne trouve pas de texte pour confirmer ou infirmer, nous ré-interrogeons directement le ministère.

 

La mise en conformité de la CSE de gestion s’achève ? 
Si elle était enfin constituée légalement ce serait un événement traduisant un changement réel dans notre université.

Nous espérons avoir une réponse du service du personnel et de son supérieur le SG, sur la légalité  de la proposition de nomination d’un PR lié par convention à l’université d’Evry, comme membre extérieur, si cette proposition a été maintenue. Une réponse juridique claire du service du personnel et du SG sur ces domaines serait aussi une première dont nous nous féliciterions.

 

Refus du «  pizzo » en SSG. Une jeune MCF de gestion lève l’étendard de la révolte. Le roi Pétaud tente de s’expliquer.

 

Première question : nous aimerions savoir ce qui a provoqué cette grosse colère de cette jeune MCF de gestion (décidément la valeur et la défense des principes sont inversement proportionnelle au grade et à l’ancienneté dans cette discipline !), et, les explications embarrassées du directeur de l’UFR ? Ne serait-ce pas un petit « pizzo » pour la bibliothèque dite de l’UFR et en fait celle du labo de sociologie ? Pour clarifier tout ça une suggestion : Une enquête indépendante du CS sur le financement et l’activité de la recherche en SSG ce qui  aurait une « classe exceptionnelle » et une transparence « certifiée » des comptes de l’UFR et de ses formations en apprentissage pour compléter qui serait  un autre signe  visible que l’université change!

 

Nous nous posons une autre question à 100 sous. Quelle est la légalité de la signature de l’actuel directeur d’UFR du fait de l’invalidation par le TA d’une partie du conseil qui l’avait élu ? Bel exercice pour les étudiants de droit !

 

UFR ST

Une militante du  Snesup consulte les collègues avant l’entrevue demandée par la section Snesup Evry  avec le président Richard Messina. Une démarche à suivre et à reprendre secteur par secteur !

 

Changement de programme ou de volume horaire d’une formation en cours d’année, quels risques légaux en cas de recours d’un étudiant ?

 

Une collègue responsable d’une licence nous interroge. « On » lui demande de changer en cours d’année le programme et le volume horaire de sa formation pour introduire une opération non prévue au RCC et dans la maquette. Elle n’a a priori aucun point de vue tranché sur le bien fondé de la dite opération  mais nous pose en fait deux questions,

Ces changements décidés hors validation par le CEVU et  hors habilitation peuvent-ils provoquer un recours d’étudiant en cas de problème ?

Si des étudiants percevaient une illégalité, mes collègues et moi-même, l’institution,  ne risquons nous pas de subir une pression qui nous ôterait toute indépendance vis à vis du niveau insuffisant d’un ou plusieurs candidats ?

Si des collègues ont les réponses nous sommes preneurs.

Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 09:53
Il n'est pas de bonc bec que de Paris!
Les universités et les grandes écoles des régions ne restent pas inactives. Après la fusion annoncée des universités de Strasbourg (avec Louis Pasteur déjà dans le top 100!), après Aix Marseille, les bretons s'y mettent!
Non seulement elles ont des pôles d'excellence, des recrutements locaux de grande qualité Rennes est la première académie française et de très loin pour la qualité de son enseignement, mais elles s'unissent! 
Elles bénéficient de condition d'acceuil favorables pour leurs étudiants et les jeunes collègues, avec un prix du logement nettement plus bas et des villes agréables, Stasbourg ou Rennes le soir ce n'est pas le désert et le prix d'une sortie n'est pas celui de Paris!

Le prix du logement étudiant en France :http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/Logement---tudiant2.doc

Logement étudiant, un budget moyen de 467 euros par mois à Paris, 347 euros en province

En cette rentrée 2007, nombre d'étudiants reprennent leur course au logement.

Selon une étude réalisée par Century 21, les prix des produits petites surfaces (15 à 25 mètres carrés) affichent une baisse de 0,44% par rapport à 2005. Pour l'ensemble des locations aux étudiants dans la capitale, le prix moyen ressort à 467 euros hors charges (environ 10%). Il faut ainsi débourser 450 à 750 euros pour se loger dans le 13ème, 800 euros dans le 5ème, et jusqu'à 900 euros dans le 6ème arrondissement !

Le loyer national moyen d'un bien loué à un étudiant s'élève, quant à lui, à 347 euros. L'académie de Lyon affiche des loyers de 250 euros à 500 euros, et les villes de moins de 100 000 habitants, un tarif moyen de 280 euros. Les académies de Nancy-Metz et de Poitiers proposent ainsi aux étudiants une location pour un budget de 300 euros à 350 euros. A noter : le bail généralement signé pour une durée de 12 mois peut, pour un bien immobilier destiné à un étudiant (appartement, studio, chambre, etc.), être limité à 9 mois seulement afin de coller à l'année scolaire.

 

Antoine Forest © explorimmo.com 10/09/2007

 


Bretagne : Naissance de l’Université européenne de Bretagne



Les quatre universités bretonnes et plusieurs grandes écoles ont décidé d’unir leurs forces, dans le cadre d’un Pôle unique de recherche et d’enseignement supérieur (PRES). Cette union donne naissance à l’Université européenne de Bretagne. A la différence des trois universités de Strasbourg, les universités bretonnes n’ont pas choisi de fusionner. Pour Eric Martin, président de l’UBS, «chacun y trouvera un gain sans y perdre son âme».

Depuis 2001, l’université de Bretagne existait déjà. Elle réunissait les quatre universités, l’IUFM et la conférence des directeurs de grandes écoles. Toutefois, ce n’était qu’une association qui ne répondait plus aux enjeux actuels. «Cette université de Bretagne a été une première étape mais il fallait passer à autre chose. C’était un peu une auberge espagnole», explique Eric Martin. L’Université européenne de Bretagne, seul PRES régional validé à ce jour par le ministère, est d’une tout autre dimension. Il s’agit d’un établissement public d’un mode nouveau qui s’inspire de ce qui se fait en Europe du Nord et qui a l’avantage de permettre une véritable alliance entre universités, grandes écoles et organismes de recherche.

Ce PRES se traduira également par une nouvelle organisation et de nouveaux rapports entre les universités. «C’est un peu un système fédératif qui va favoriser le travail en commun et permettra de répondre à des appels d’offres internationaux sur de nombreux sujets», se félicite Pascal Ollivard, le président de l’UBO. L’Université européenne de Bretagne sera vraiment opérationnelle en 2008.

Source : Télégramme de Brest


Repost 0
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 09:21

Le logement pèse très lourd dans le budget des étudiants

Un étudiant non boursier en master (bac +5) dépense, en moyenne, 1.160 euros par mois, contre 598 euros pour un boursier logeant en cité U, selon le syndicat étudiant UNEF.

En augmentation de 3,7% cette année, les dépenses du "panier étudiant" s'étalent entre 800 et 1.000 euros par mois. Le logement est, naturellement, la dépense principale.
Aussi, dans les budgets types calculés par l'UNEF, l'écart important entre le budget de l'étudiant non boursier qui habite chez ses parents (385 euros par mois) et celui de l'étudiant non boursier en master (Bac + 5) obligé de se loger à Paris (1.160 euros par mois) vient principalement du coût du logement. Dans ses budgets types, l'UNEF retient un loyer mensuel, charges comprises de 600 euros sur Paris et de 400 euros en province. Camille Pujols © explorimmo.com 03/09/2007

 

 
 
http://www.explorimmo.com/edito/le-logement-pese-tres-lou302.shtml 

Le prix du logement pénalise particulièrement, les étudiants de la grande couronne, sud de l'Essonne et sud de la Seine et Marne. C'est un obstacle à la poursuite d'études à l'université dans notre région, Evry est particulièrement pénalisée, pas de vie étudiante, une ville que les blogs d'étudiants invitent souvent à éviter

Le prix du logement et les particularités urbaines de la région sont aussi un obstacle au recrutement de jeunes chercheurs et d'enseignants chercheurs, en particulier dans les disciplines scientifiques qui supposent une présence presque quotidienne au labo. 
Génopôle n'est pas seule au monde, et pour un jeune talentueux la vie est moins chère et plus agréable à Lyon ou Strasbourg où existent aussi de très grands laboratoires reconnus (Louis Pasteur  de Strasbourg est dans le top 100...quoiqu'on pense des classements, ils sont une indication). Tant que les jeunes chercheurs seront sous payés dans la recherche publique, nos universités ne pourront pas remplir leur rôle de manière correcte!

Repost 0
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 21:39
Nous commençons la mise à disposition d'éléments pour nourrir la rélexion sur la situation d'Evry et construire un projet pour l'avenir de l'établissement.
Données sociales sur notre espace de recrutement.

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/espace-social.doc

 

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/senart-chap1tr--simp.pdf

Repost 0

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives