Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 08:27

Nouvelles de la section du SNESup Evry

Le bureau s’est réuni et la discussion est menée entre camarades du SNESup Evry et des amis du SNESup sur la situation de l’université et le contexte général. La section finalise une déclaration qui sera publiée la semaine prochaine. Une réunion publique sur la loi Pécresse/Sarkosy sera organisée le 18 septembre.

 

Des camarades de la section signalent deux articles du Monde Diplomatique de ce mois :

 

Christopher NEWFIELD « Passé et Passif de l’enseignement supérieur américain ». L’auteur est professeur à l’université de Californie de Santa Barbara, il a notamment publié  The Post Industrial University : The Culture Wars and the Unmaking of the Américan Middle Class.

 

L’Eldorado universitaire américain n’a cessé de fasciner les élites mondiales, aveuglées par les établissements richement dotés, les campus rutilants et les bibliothèques gorgées d’ouvrages. Même si dans les décennies de l’après guerre une certaine démocratisation de l’enseignement supérieur est intervenue, le système universitaire s’est toujours accommodé de centaines d’institutions démunies et peu courues-sauf par les étudiants pauvres écartés des facultés d’élite. Est-ce modèle, substituant parfois la « diversité » à l’égalité, qui tente l’Europe et en particulier la France depuis l’élection à l’Elysée de M.Nicolas  Sarkosy (lire aussi  article suivant)

 

Christophe CHARLE «  Faut-il coter les facultés européennes ? »  L’auteur est ancien DR CNRS, Professeur d’Histoire Contemporaine  à Paris I, spécialiste de l’histoire des élites à la fin du XIX°. Il a été un des très proches interlocuteur de Bourdieu jusqu’au décès de ce dernier et est actuellement président de l’ARESER (Association de réflexion sur les enseignements supérieurs et la recherche.

 

Demain, « des entreprises académiques » chapeautées par des managers libres de leur budget, maîtres des recrutements et hantés par le classement de leur établissement ? Sur certains points, la loi française relative à l’autonomie des universités qui vient d’être votée  paraît un décalque des travers du modèle anglo-saxon.

 

De nombreuses informations sur le blog : http://snesup-evry.over-blog.com/

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 17:12

« Les étudiants ont intérêt à aller à Evry, où il y a le Généthon. »

Gilbert Béréziat ancien Président de Paris VI. Pierre et Marie Curie, n° 1 des universités françaises.

 

 

Vous allez me dire, encore Béréziat, mais... on me le signale. Le diable d’homme n’écrit pas que dans l’Humanité, le voici dans Télérama de cette semaine, et si mon correspondant relève, c’est qu’il dit des amabilités sur Evry.

Voilà ce que l’on me communique :

… « Dorénavant, les étudiants seront libres de choisir leur université. Cela va renforcer les inégalités…Nier les différences c’est illusoire. Profondément, je pense que l’université Paris –XIII (Seine-Saint-Denis) n’a pas la même fonction sociale que Pierre-et-Marie-Curie. Son contexte géographique en banlieue nord de Paris, est particulier, elle fait des efforts formidables, et son école de mathématiques est loin d’être mauvaise. Mais elle ne peut avoir la même fonction que la nôtre, classée comme l’une des meilleures du monde. Inversement, je n’ai pas ouvert ici un master sur la bio-informatique, parce que j’estimais que nos laboratoires n’étaient pas assez bons dans ce domaine. Les étudiants ont intérêt à aller à Evry où il y a le Généthon. » Gilbert Béréziat Télérama 3007, 29 août 2007.

Si vous voulez en savoir plus, lire l'ensemble de l'entretien, voir ce journal et les réactions des collègues qui ne manqueront pas.

YS

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 23:49

PRES et regroupement des universités au sud de Paris

 

Paris Est c’est parti. Après le Pres Universud (Paris 11 Orsay, VSQ, ENS Cachan), le PRES est démarre fort en s’affichant d’entrée comme Université PARIS Est et s’est structuré comme établissement public.

 

http://www.univ-paris-est.fr/

 

Les membres du premier noyau Ecole des Ponts et Chaussées et Université de Marne la Vallée ont été rejoints par l’université de Paris 12 qui a voté son adhésion début juillet.

 

L’établissement comprend actuellement cinq membres fondateurs :
L’
Ecole des ponts, l’université de Marne la Vallée, L'Université Paris 12 Val-de-Marne, l'Ecole supérieure d'ingénieurs en électronique et électrotechnique (ESIEE) et le Laboratoire central des ponts et chaussées.

Dès maintenant les formations doctorales sont en partie mutualisées :

http://www.univ-paris-est.fr/index.php?id=actualite&sid=pagehtml00443

 

Site des écoles doctorales de Université Paris Est

http://www.univ-paris-est.fr/index.php?id=ecodoc&sid=pagehtml00265

 

Ecoles Doctorales : ICMS   MODES   ETE   VE   Inscription et réinscription 2007/2008 des doctorants

 

INFORMATION, COMMUNICATION, MODÉLISATION ET SIMULATION (ICMS) ED 431 (Information, Communication, Modelling and Simulation)

 

MATÉRIAUX, OUVRAGES, DURABILITÉ, ENVIRONNEMENT ET STRUCTURES (MODES) ED 430

 

ENTREPRISE, TRAVAIL, EMPLOI (ETE) ED 416 (Firms, Work and Labour)

 

VILLE ET ENVIRONNEMENT (VIE) ED 448

 

 Pour sa part l’université d’Evry est associée au PRES Universud

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/PRESParis-sud.pdf 

 

 

Elle peut d’ailleurs y rentrer comme l’a précisé Xavier Chapuisat Président du PRES ( Voir l’article sur ce Blog : Evry dans le PRES d’Orsay ?) 
X. CHAPUISAT souhaite réserver un rôle important à deux établissements partenaires qui auraient pu être fondateurs. En effet, les Universités Paris 12 Val de Marne et Evry Val d’Essonne ont participé à la conception des projets de recherche et de formation. Cependant, la 1ère a manifesté progressivement une conception du PRES assez différente des 3 membres fondateurs. La 2nde devrait rejoindre le PRES UniverSud Paris en tant que membre fondateur d’ici environ un an. Mais, concernant l’Université Paris 12 Val de Marne, ses instances dirigeantes ont décidé que les enseignants-chercheurs, qui s’étaient engagés dans des projets scientifiques avec ceux des établissements fondateurs, continueront à le faire et seront donc présents dans les projets du PRES.

 

La carte universitaire du Sud de l’Ile de France se dessine.

 

 

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 21:47
Le débat pour les élections internes de l'université fait l'impasse sur le contexte. Au cas où les orientations du Président  de la République auraient échappées à quelques collègues qui pensent que c'est Jospin qui a été élu...

La letre de mission à Madame la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche est disponible en 1clic!


http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/l-mission-pecresse-sarkozy.pdf
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 21:09

Il faut savoir partager et ne pas garder, de manière égoïste pour nous, certaines réflexions et recherches des collègues de gestion ou de sociologie…

Nous vous proposons ce petit compte rendu d’un séminaire doctoral du CSO (Centre de Sociologie des Organisations de Sciences-Po associé au CNRS http://www.cso.edu/home.asp ) publié par Hervé Dumez  DR au CRG (Centre de Recherche en Gestion de l’Ecole Polytechnique UMR 7176 http://www.crg.polytechnique.fr/ )qui édite une publication électronique Le Libellio.

 

Nous vous recommandons donc vivement ce texte qui n’est pas réservé à nos collègues de SSG !

 

La valeur de l’incompétence : le cas de la Mafia et celui de

la corruption universitaire, une approche méthodologique

 

Le 9 décembre 2005, le séminaire doctoral du CSO accueillait Diego Gambetta, professeur de sociologie à Oxford et connu pour son travail d’analyse de la mafia1, qui présentait le chapitre 9 de son livre à paraître : Crimes and Signs:

Cracking the Codes of the Underworld . Princeton, NJ, Princeton University Press 2006

            1. Gambetta Diego (1993) The Sicilian Mafia: The Business of Private Protection. Cambridge (MA), Harvard University Press.

L a démarche de Diego Gambetta repose sur quatre points fondamentaux. D’abord, on ne peut faire de bonne théorie qu’en rompant avec les évidences du sens commun. Ensuite, pour rompre avec ces évidences, rien ne vaut l’usage des théories, des concepts, des modèles, économiques. Non pas que ceux-ci décrivent la réalité : les économises s’occupent finalement assez peu du réel. Mais parce que, subtilement appliqués, ils ont cette fonction de permettre au chercheur de rompre avec les évidences. L’important est d’appliquer les modèles économiques de manière imaginative. Après, il faut de plus partir des faits eux-mêmes pour reconstruire la théorie, mais des faits inattendus, des faits les moins évidents, les plus surprenants, qu’il faut aller chercher. Enfin, il est enrichissant de s’intéresser à des situations extrêmes, caractérisées notamment par la pression qui s’exerce alors sur les individus.

 

 Après avoir démonté  le système des mafieux, l’invité montre comment la mafia utilise un système de régulation par l’incompétence. Il applique ensuite cette démarche méthodologique à l’analyse de certaines situations universitaires…Réjouissant !

Pour accéder à ce texte très court :

 

http://crg.polytechnique.fr/v2/fic/Libellio2.pdf  (attention c’est le 3° texte de la publication)

 

Ce texte est aussi paru dans Gérer et Comprendre Annales des Mines Septembre 2006. http://www.annales.org/gc/2006/gc85-09-06.html

 

Toute ressemblance etc. …selon la formule consacrée ne serait que pure coïncidence…

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 08:59
C'est un peu plus difficile qu'une déclaration, mais c'est concret!

Actualités de l'humanitaire et de la solidarité internationale
L’Université d’Evry mène un projet humanitaire -
Publié le 07/08/2007

[RETOUR SOMMAIRE]

- Mots-clefs : humanitaire evry burkina faso etudiants


Mené sous l’égide de leur tuteur, l’idée de ce projet humanitaire a débuté l’an dernier et se voit aujourd’hui menée à terme.

Lors du renouvellement de son parc informatique en 2006, l’IUT d’Evry a conclut un partenariat avec l’Université Polytechnique de Bobo Dioulasso au Burkina Faso afin de les aider à accéder aux nouvelles technologies avec du matériel récent.

En 2007, six élèves ont décidés de reprendre ce projet et 20 ordinateurs ont été préparés.

Afin de réussir ce projet, des fonds ont été alloués en vue de faciliter l’organisation et l’acheminement du matériel ; la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports de Paris a participé à hauteur de 1000€ et les élèves organisateurs ont reçus une subvention de 800€ de la part de l’IUT afin de récompenser leur action.

Le transport du matériel a été confié à l’association Bertheau Martine, (nom de l’association) spécialisée dans le transport de colis vers les pays africains par voie maritime. Le matériel est parti du port du Havre en février 2007 et arrivé à l’université à la fin du mois d’Avril.

La finalisation de ce projet est aujourd’hui complète : la réception du matériel et de l’installation du parc informatique pour les 670 élèves de l’université de Bobo Dioulasso ont étés effectués, au grand bonheur de tous.

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 12:24

 

Utiliser les dispositifs de la Région. Les Passerelles CFA proposées par le Conseil Régional d’Ile de France pour l’apprentissage.

 

 

Notre université va sans doute connaître des difficultés financières si la politique demandée à Pécresse par Sarkosy se met en place « Financement en fonction des résultats et de l’insertion des étudiants » (voir aricles et lettre de mission de Pecresse). Des filières comme AES (75% d’échec en première année) sociologie ou histoire dont la difficulté d’insertion générale des étudiants est connue[1], qui consomment actuellement beaucoup d’heures par mutualisation de moyens pris sur les formations professionnelles et le CFA, seront encore moins financées à la base. Sans parler ici des orientations stratégiques de l’offre de formation  que ces nouvelles contraintes vont imposer, nous proposons d’améliorer immédiatement l’utilisation de l’existant en matière de lutte contre l’échec et de financement.

Le Conseil Régional d’Ile de France  met des moyens à la disposition du CFA à travers le dispositif dit passerelles.

http://www.cfarif.net/apprentissage/passerelles.php

 

http://www.arf.asso.fr/index.php/actualites/l_echo_des_regions/l_ile_de_france_s_appuie_sur_ses_departements_pour_developper_l_apprentissage

 

Nous avons déjà sollicité notre collègue Bories directeur du CFA qui suit le dossier et M.Pascot Conseiller Régional MRG de l’Essonne. Nous comptons rapidement solliciter aussi Madame Benoist du PCF dont un camarade de parti M.Brunel est vice président chargé de l’apprentissage et Madame Bellaaj-Fekih du PS qui est représentante du CR au CA de l’université et de l’IUT pour qu’ils appuient la mise en place du dispositif dès cette année.



[1] Encore s’agit-il de données nationales qui établissent une moyenne entre les bons et les moins bons établissements !

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 11:55
Données sur le classement des universités. Classement de Shanghai.

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/Le-classement-de-Shangha---affin--.doc

Source directe université Shanghai

http://ed.sjtu.edu.cn/rank/2007/ARWU2007TOP500list.htm 
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 22:19
Dans le journal l’Humanité
 
Imprimer Fermer Tribune libre - Article paru le 28 juillet 2007
L’Humanité des débats
La nouvelle loi est une opportunité pour l’université
Par Gilbert Béréziat, ancien président de l’université Pierre-et-Marie-Curie.
Les universités françaises sont à l’heure du choix. L’autonomie de façade concédée par la loi Faure ne leur a pas permis de faire face dans de bonnes conditions à la massification des études supérieures. En renfor- çant et choyant le système ultra-sélectif des classes préparatoires et des écoles, l’État les a réduites à assumer le second choix des bacheliers. Le fait que les universitaires et les professeurs de l’enseigne- ment secondaire fassent tout pour détourner leurs enfants de l’université en dit long sur la confiance qu’ils accordent à l’institution. Or la recherche partout aujourd’hui se fait au sein des universités. Le fait que les meilleurs élèves en soient détour- nés explique en grande partie le décrochage du pays en matière d’innovation et de développement. La fragmentation des universités dans la plupart des grandes villes, séparant les humanités des sciences, fait que bien peu d’entre elles sont considérées à l’étranger comme des universités globales, et le « localisme » des composantes et des laboratoires explique que les universités françaises font pâle fi- gure dans les classements mondiaux. Les CA sont désertés par les étudiants et les personnalités exté- rieures et sont, dans le meilleur des cas, de simples chambres d’enregistrement et pour la plupart des AG permanentes incapables de prendre des déci- sions qui s’inscrivent dans la durée. C’est pourquoi je considère la nouvelle loi comme une opportunité pour défendre le service public d’enseignement supérieur face aux concurrences nationales et internationales, pourvu que cela ne soit pas synonyme de désengagement de l’État. Aux universités de faire en sorte que leur organi- sation assure la vie démocratique de l’établisse- ment, en renforçant le rôle du CS et du CEVU, avec obligation faite au CA de respecter leurs dé- cisions, comme nous l’avons fait à l’université Pierre-et-Marie-Curie, malgré l’avis contraire de ceux qui, aujourd’hui, en découvrent les vertus. Les universités devront négocier un contrat d’ob- jectifs et de moyens actant les engagements de l’É- tat. Par la maîtrise leurs moyens, incluant la masse salariale et le patrimoine, elles pourront avoir une politique globale cohérente. Enfin, l’université française regagnera la maîtrise de sa poli- tique de recherche évaluée nationalement et avec le support mais pas la subordination aux agences nationales. Elles pour- ront réaliser les regroupements nécessaires et organiser entre elles et avec les lycées les partenariats pour assurer l’égalité des chances et la dignité de chacun. Quant au débat sur le mode électoral prévu, de type municipal, il assure une majorité au CA à la liste arrivée en tête. Il obligera à nouer des al- liances durables avant les élections au lieu de ma- jorités de circonstance qui se font et se défont et qui sont la plaie du système actuel. Restera pour les universités à se donner les dispositifs permet- tant de détecter en leur sein ou ailleurs celles et ceux qui seront les mieux à même de présider à leur destinée. C’est en effet une révolution, et elle n’est pas « conservatrice ».
 
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 08:37

 

Les petites nouveautés de la loi « Pécresse/Sarkosy ». C’est au pied du mur que l’on verra le maçon (sans allusion)…

 

 

Une première mise en cause discrète du localisme ?

 

Art. L. 952-1-1. – Dans le cadre des contrats pluriannuels d’établissement mentionnés à l’article L. 711-1, chaque établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel présente les objectifs qu’il se fixe  en matière de recrutement de maîtres de conférences n’ayant pas obtenu leur grade universitaire dans l’établissement, ainsi qu’en matière de recrutement de professeurs des universités n’ayant pas exercé, immédiatement avant leur promotion à ce grade, des fonctions de maître de conférences dans l’établissement. »

 

C’est discret, dans l’article 26, une indication, un petit article inséré « Après l’article L. 952-1 du code de l’éducation, il est inséré un article L. 952-1-1 ainsi rédigé », si on lit bien c’est beaucoup plus redoutable  pour le conservatisme que la suppression des CSE. C’est un premier coup porté au localisme du recrutement, plaie bien connue de notre système. Reste à savoir si il il aura une réelle volonté politique au niveau du ministère dans le travail de contractualisation. Si c’est aussi efficace que les habilitations LMD en Ile de France ce sera la preuve que la loi n’est qu’un pétard mouillé.

 

 

Les recteurs de Versailles agiront-ils ?

« Le rapport établi chaque année par le recteur, chancelier des universités, sur l’exercice du contrôle de légalité des décisions et délibérations des organes statutaires des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel est rendu public. »

Cette dernière disposition nous fait plaisir, sera-t-elle suivie d’effets ? Nous avons le souvenir de l’absence remarquée de représentant du recteur au CA et lors des rares présences de son mutisme le plus total. Il faut dire que ni les recteurs Bancel ou Boissinot n’ont brillé par leur intérêt pour Evry, ni par le contrôle de la légalité. Jamais par exemple le Recteur de l’académie de Versailles ne s’est ému d’un jugement du TA invalidant le conseil de l’UFR SSG, ni donc de la légalité de l’élection de son directeur !

 

Il nous reste à juger la loi et la volonté gouvernementale aux actes.

 

Rappel : le programme fixé par Sarkosy à Pecresse :

Pour obtenir la lettre cliquez sur le lien : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/l-mission-pecresse-sarkozy.pdf

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives