Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 11:47

 

 

Il est intéressant de comparer les recommandations de la DGES et les critères d’évaluation des Masters tels qu’ils apparaissent sur le site de l’AERES.

 

Pour l’auto-évaluation, la DGES fournit un certain nombre de référentiels.

Nous présentons ci dessous quelques références et critères du guide d’auto-évaluation du CNE.

Comparé à l’évaluation type de l’AERES il ne semble pas que les exigences de cette dernière soient au même niveau.

Les recommandations de la vague D n’apparaissent plus aussi normatives que celles que la DGES avait publiées pour la Vague C, en particulier il n’y a aucune référence au volumineux mode d’emploi de la vague C.

http://edges.sup.adc.education.fr/presentation.html

 

Il y a plusieurs hypothèses

a)      Après avoir montré un peu les dents, il s’agit de laisser un peu filer pour ne pas provoquer un trop fort mécontentement dans le milieu en espérant que ce dernier s’autorégule au niveau des universités. C’est un peu la stratégie de l’agence anti-dopage lors du dernier Tour de France on pince les plus « cons » en guise d’avertissement et on donne le change au public pour qu’il continue à croire dans l’institution.

b)      Où c’est une manœuvre politique, les universités sont attendues aux négociations financières, le ministère laisse filer un quadriennal au niveau des masters qui concentrent les intérêts des EC. Dans ce cas les meilleures émergeront, les départs à la retraite faciliteront le nettoyage au quadriennal suivant quand le nouveau cours universitaire sera en place. La stratégie d’insistance sur les licences et ce qui se dit dans les couloirs semble confirmer cette stratégie.

c)      Dernière hypothèse, selon le mot de Tancrède dans le « Guépard » il fallait donner l’impression que tout changer pour que rien ne change…

 

L’appréciation réelle de l’impact de l’évaluation sur un diplôme ne peut se mesurer qu’à partir d’une connaissance assez fine de ce dernier au niveau local ce qui est parfois impossible aux collègues d’autres secteurs de l’université.

 

Prenons le référentiel du CNE proposé par la DGES comme outil d’auto-évaluation et que nous l’appliquons à un master ou une option de master, appliquons le par exemple à un option de master et prenons date :

1)      pour voir comment l’université s’auto évalue et si elle laisse passer le projet

2)      pour voir comment  le master en question est évalué par l’AERES

Nous aurons la réponse….

Nous posons la question à partir de l'exemple d’une mention de master identifiée...

 

Référence A.I.9 - L’offre de formation du niveau master s’appuie sur la recherche

et sur des collaborations avec le monde industriel et le monde économique.

 

Critère 1 Les enseignants-chercheurs en poste dans l’établissement assurent la majorité des enseignements.

 

Mention  master : non

Critère 2 Les chercheurs des équipes sont sollicités pour participer au développement des formations.

 

Il n’y a pas d’équipe correspondant à l’orientation de l’option, pas de recherche ou de publiant...dans la composante portant le diplôme sur l'orientation centrale de la mention 

 

Critère 3 Les masters (recherche et professionnels) s'appuient sur les axes de recherche de l’université.

non

Critère 4 La politique doctorale est intégrée à la politique des formations.

non

Critère 5 Les projets et les stages font l’objet d’une collaboration soutenue entre les équipes universitaires et un groupe régulier d’entreprises, d’institutions et de collectivités.

 

 

Critère 6 L’université a une connaissance précise des employeurs de ses diplômés.

non

Critère 7 Des représentants du monde industriel et économique participent aux enseignements des masters professionnalisés.

 Oui un peu

Critère 8 Un comité de perfectionnement associe partenaires du monde économique et équipes pédagogiques au sein de chaque master.

 

Formel

 

 

 

Modalités d’évaluation des établissements de la vague D par l’AERES

Article mis en ligne le 1er juillet 2008, par Webmaster  

Imprimer l'article

Vous trouverez ci-dessous la circulaire envoyée aux établissements de la vague D, indiquant les modalités de l’évaluation par l’AERES

 le courrier du président de l’AERES
 Annexe 1 : éléments de calendrier
 Annexe 2 : évaluation des établissements d’enseignement supérieur
 Annexe 3 : évaluation des unités de recherche
 Annexe 4 : évaluation de l’offre licence
 Annexe 5 : évaluation de l’offre master
 Annexe 6 : évaluation des écoles doctorales

Pour les établissements de la vague D, vous pourrez retirer ces documents en format modifiable (notamment le dossier unique, bordereaux, ...) à l’adresse http://extranet.aeres-evaluation.fr, vous pourrez déposer les dossiers d’évaluation sur l’application prévue à cet effet.

Vos contacts à l’AERES pour l’évaluation des établissements de la vague D

http://www.aeres-evaluation.fr/IMG/pdf/AERES-S3-Licence-vagueD.pdf

 
à suivre......

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 10:22

Umfragen zur Landtagswahl Saarland · nächste Wahl: Herbst 2009

Sondages pour le parlement du Land (Etat-Région) de Sarre. Prochaines élections Automne 2009. C’est à la frontière française (pour les incultes de la 6° et 19°).

Die Linke (La gauche) est constitué de personnes venant des mouvances :  communistes, gauchistes et socialistes est maintenant devant le SPD (Parti Socialistes).

La France ne risque pas grand chose, Buffet  et Mélanchon ne sont  pas  Gysi et Lafontaine, mais sait-on jamais, il n’y a pas que des pourris ou des imbéciles dans les mouvances communistes, gauchistes et socialistes de gauche !

 

Forsa

 

CDU

 

 

 

37 %

03.09.2008

 

SPD

 

 

 

23 %

 

 

GRÜNE

 

 

 

5 %

 

 

FDP

 

 

 

7 %

 

 

Die Linke.

 

 

 

24 %

 

 

Sonstige

 

 

 

4 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emnid

 

CDU

 

 

 

40 %

 

02.03.2008

 

SPD

 

 

 

25 %

 

 

 

GRÜNE

 

 

 

7 %

 

 

 

FDP

 

 

 

6 %

 

 

 

Die Linke.

 

                        

 

19 %

 

 

 

Sonstige

 

       

 

3 %

 

 

Infratest dimap

 

CDU

 

    

 

41 %

 

27.09.2007

 

SPD

 

     

 

26 %

 

 

 

GRÜNE

 

 

 

6 %

 

 

 

FDP

 

 

 

5 %

 

 

 

Die Linke.

 

 

 

18 %

 

 

 

Sonstige

 

 

 

4 %

 

 

Wahlergebnis

 

CDU

 

 

 

47.5 %

 

05.09.2004

 

SPD

 

 

 

30.8 %

 

 

 

GRÜNE

 

 

 

5.6 %

 

 

 

FDP

 

 

 

5.2 %

 

 

 

Die Linke.

 

 

 

2.3 %

 

 

 

Sonstige

 

 

 

8.6 %

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 18:59

Les grands crus authentifiés par un accélérateur de particules

Reuters

Des physiciens nucléaires français ont mis au point une méthode d'authentification des vins de grand cru en soumettant les bouteilles au faisceau d'ions d'un accélérateur de particules, annonce lundi le CNRS.

"A l'instar des oeuvres d'art, le vin fait désormais l'objet d'analyses poussées afin de vérifier son authenticité", dit le Centre national de la recherche scientifique dans un communiqué. "Après la datation du vin par mesure de la radioactivité en césium 137, c'est au tour du verre des bouteilles de vins fins d'être passés au crible de l'accélérateur de particules",

C'est à l'initiative de la société anglaise The Antique Wine Company qu'Arcane, cellule de transfert technologique du Centre d'études nucléaires de Bordeaux-Gradignan (CNRS-Université Bordeaux 1), a mis au point cette technologie qui "permet de vérifier aussi bien l'ancienneté des bouteilles que leur provenance et donc d'authentifier le cru".

L'analyse des bouteilles, sans les ouvrir, repose sur l'étude du rayonnement X émis lorsqu'on les place sous un faisceau d'ions produit par l'accélérateur de particules.

Les résultats sont comparés avec la base des données certifiées par Arcane qui rassemble "des données sur l'analyse du verre de 80 bouteilles de vins rouges du Bordelais, du XIXe siècle à aujourd'hui, notamment de grands crus de Saint-Émilion ou du Médoc".

L'authentification est rendue possible par la complexité des processus de fabrication du verre qui ont évolué avec le temps et la diversité des centres de production "qui donnent à chaque objet une 'signature' multi-élémentaire caractéristique", précise le CNRS

.
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 08:42

Dopage. Tour de France, Jeux Olympiques et Géorgie ! Sport et vie intellectuelle, les tricheurs sont attrapés 1.

 

Pour le club France c’est un coup dur, une de ses vedettes BHL est convaincue de tricherie.

On attendait des révélations sur Mekhissi-Bennabad   le coureur de  3000 steeples ou sur Alain Bernard, non comme on dit en langage « média » contemporain ils sont clean.  

C’est l’intellectuel médiatique par excellence BHL qui se fait pincer par la patrouille en flagrant délit de triche.

Géorgie: Bernard-Henri Lévy affabule, selon Rue89

http://www.liberation.fr/actualite/ecrans/347070.FR.php

 

Et encore il ne s’agit que d’un contrôle inopiné, bref le « pipi » à la fin d’une étape, le truc du con qui se fait piquer à coup sur !

Si l’intellectuel maison de la pensée unique subissait le contrôle longitudinal comme les sportifs de haut niveau il y a longtemps qu’il aurait du être suspendu.

Vidal-Naquet en son temps avait déjà mis le doigt sur la méthode :

Pierre Vidal-Naquet à la rédaction du Nouvel Observateur (18 juin 1979) [2]
Monsieur le Directeur,
Votre publication a eu récemment l’occasion de faire écho de façon favorable au livre de Bernard-Henri Lévy, Le Testament de Dieu, publié aux Éditions Grasset dans la collection « Figures ». Je pense que votre bonne foi a été surprise. [Il suffit, en effet, de jeter un rapide coup d’œil sur ce livre pour s’apercevoir que loin d’être un ouvrage majeur de philosophie politique, il fourmille littéralement d’erreurs grossières, d’à-peu-près, de citations fausses, ou d’affirmations délirantes. Devant l’énorme tapage publicitaire dont bénéficie cet ouvrage, et indépendamment de toute question politique et notamment de la nécessaire lutte contre le totalitarisme, il importe de rétablir, dam les discussions intellectuelles, un minimum de probité.] Je n’entends pas fournir ici une liste complète des erreurs de Bernard-Henri Lévy, cela demanderait un gros volume ; je me contenterai d’une simple anthologie de « perles » dignes d’un médiocre candidat au baccalauréat. [Qu’il s’agisse d’histoire biblique, d’histoire grecque ou d’histoire contemporaine, Monsieur Bernard-Henri Lévy affiche, dans tous les domaines, la même consternante ignorance, la même stupéfiante outrecuidance, qu’on en juge :]

http://www.pierre-vidal-naquet.net/spip.php?article49

 

On oublie facilement cette critique du grand historien progressiste, il est vrai que l’inquisition des « nouveaux chiens de garde » ne pouvait pas faire à Vidal-Naquet le coup de l’anti sémitisme comme ils l’ont fait à Siné, alors ils ont fait silence sur la triche intellectuelle.

 

Quand le Monde publie sans sourciller un morceau de bravoure ce supporter de Madame Royal après avoir été celui de toutes les superficialités à la mode on comprend mieux pourquoi Monsieur Sarkozy peut dormir tranquille !

Et après tout cela certains font semblant de s’inquiéter du déclin des sciences humaines et sociales en France !

 

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 17:23

Le classement de Shanghaï 2008

 

L'université Jiao Tong de Shanghai   a publié un « Academic Ranking of World Universities »   fait le tour du monde depuis 2003 et devient une référence.

 

Elle passe en revue plus de 2000 universités dans le monde et les classe en fonction du nombre de prix Nobel, de médailles Fields, de citations de chercheurs, et d'articles de recherche publiés dans Nature ou Science, des revues anglophones. Sans surprise, la version 2008 du classement chinois confirme la domination des universités américaines et britanniques sur le reste du monde.

Les dix meilleures universités dans le monde :

1 Harvard Univ
2 Stanford Univ
3 Univ California - Berkeley
4 Univ Cambridge
5 Massachusetts Inst Tech (MIT)
6 California Inst Tech
7 Columbia Univ
8 Princeton Univ
9 Univ Chicago
10 Univ Oxford

 

Les dix meilleures universités européennes :

1 Univ Cambridge
2 Univ Oxford
3 Univ Coll London
4 Swiss Fed Inst Tech - Zurich
5 Imperial Coll London
6 Univ Manchester
7 Univ Paris 06
8 Univ Copenhagen
9 Univ Utrecht
10 Univ Paris 11

 

23 universités françaises classées :

La France est septième dans le monde par le rang de ses universités de recherche si l'on en croit ce classement, avec 3 universités dans le TOP-100, 7 dans le TOP-200, 23 dans le TOP-500. Les 23 universités et grandes écoles françaises classées sont:
Top 100
1
Univ Paris 06 (-3 places par rapport à l'an passé)
2 Univ Paris 11 (+3 places)
3 Ecole Normale Superieure de Paris (+ 10 places)

4 Univ Paris 07
5 Univ Strasbourg 1
6 Univ Grenoble 1
7 Univ Paris 05
8 Ecole Polytechnique
9 Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris (ESPCI)
10 Univ Bordeaux 1
11 Univ Lyon 1
12 Univ Méditerranée
13 Univ Montpellier 2
14 Univ Toulouse 3
15 Ecole des Mines de Paris
16 Univ. Nancy 1
17 Univ. Paris 9 – Dauphine
18 ENS Lyon
19 Univ. Aix-Marseille 1
20 Univ. Bordeaux 2
21 Univ. Lille 1
22 Univ. de Nice
23 Univ de Rennes 1

 

 

 D’après l’observatoire de Boivigny

http://www.boivigny.com/

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 08:27

Les 30 universités qui feront l'objet d'un audit de l'Inspection Générale de l'Administration de l'Education Nationale et de la Recherche sont : Avignon, Belfort-Montbéliard, Besançon, Bordeaux 1, 2 et 4, Bretagne Ouest (Brest), Bretagne Sud (Lorient), Chambéry, Compiègne, Dijon, Dunkerque, Evry, Grenoble 1, Le Havre, Le Mans, Lille 2, Lyon 3, Metz, Montpellier 2, Paris 2, Paris 9, Pau, Perpignan, Poitiers, Rennes 1 et 2, Toulouse 3, Versailles-Saint-Quentin et Nancy 2.

Ces audits "font partie d'un ensemble de mesures destinées à accompagner les universités dans leur préparation à l'exercice des nouvelles compétences, définies par la loi du 10 août (2007) sur les libertés et responsabilités des universités", a expliqué le ministère dans un communiqué.


Bon, à voir, l'IGAENR ce ne sont pas des surdoués mais c'est quand même un peu plus sérieux que certains cabinets privés ou des pieds nickelés de la 6° section qui osent encore proposer des masters "audit contrôle".

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 18:23

Quand un universitaire se lâche !

 

Comment marier intérêt de la science donc de la connaissance donc de l’université telle que la définissait Jaspers dans un essai lumineux[1], celui des usagers, celui du pays ? Comment valoriser ceux qui travaillent et cherchent, bref ceux qui font le « grand métier » et les distinguer de la masse moutonnière et consumériste de postes et de rentes de situation ? Comment évaluer ? Quel est le rôle du CNU ? Quelles sont les conséquences du localisme ? Quelles conséquences d’un égalitarisme formel sur l’ensemble du territoire ? Quelles possibilités en fonction de quels moyens ? Les langues se délient depuis un moment dans le monde universitaire et le dernier pavé dans la mare lancé par le doyen Even, Directeur de l’Institut Necker pose de façon crue et lucide toutes ces questions !

La Médecine est de ces disciplines comme le Droit, toujours un peu à la marge de l’université, mais sa relation au quotidien, à la vie de chacun d’entre nous, rendent les questions posées encore plus aiguës et directes. Elles concernent aussi les autres disciplines et peut-être encore plus directement les sciences humaines, les SHS en général qui paradoxalement semblent aujourd’hui les plus enclines à vouloir s’exempter d’un contrôle de la société.

La LRU de la petite Pecresse bouscule aujourd’hui les certitudes universitaires et les situations acquises, encore un paradoxe qui n’étonnera que ceux qui n’ont lu de Marx que les morceaux choisis…ou la vulgate. Les conditions sont maintenant créées pour l’analyse concrète d’une situation concrète !

L’aspect passionnant de la situation c’est qu’enfin les questions sont posées. Les bouches s’ouvrent ! Enfin on va causer ! Peut être demain la fin des mannequins dans l’université ?

 

 

Le rapport EVEN

FAILLITE ET CARENCES

DE LA RECHERCHE MEDICALE UNIVERSITAIRE

Cliquez sur le lien ci dessous pour obtenir le rapport de Philippe Even, directeur de l’Institut Necker.

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/rapport-sur-recherche-m-dicale.pdf

 Les articles  des Echos qui diffusent le rapport et qui complètent l’information.

http://www.lesechos.fr/info/metiers/4751673-ces-chu-qui-ont-abandonne-la-recherche.htm

http://blogs.lesechos.fr/article.php?id_article=2088

 la réaction de :

FRÉDÉRIC DARDEL est directeur du département des sciences du vivant du CNRS

http://www.lesechos.fr/info/analyses/4617678.htm



[1]  JASPERS,KARL. Die Idee der Universität. 1st edition. Berlin & Heidelberg, 1946. Traduction bientôt disponible  édition Parangon/Vs 31, rue de Brest 69002 Lyon Tel : 04 92 53 59 62, collection dirigée par Jan Spurk.

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 09:56



http://www.aeres-evaluation.fr/Publication-des-rapports-d


A examiner à la loupe.....
Bon courage!
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 10:26
En classant les archives je retrouve un article de mai 2006 écrit par Gilles. Lucide et prémonitoire.
Au niveau local on peut mesurer le chemin parcouru et celui qui reste à parcourir.
Notre camarade traite de la situation d'alors à Evry mais élargit sur l'ensemble de la crise universitaire, en particulier celle du secteur des sciences "molles" et sur nos responsabilités!
Au niveau national l'impasse dans laquelle le refus d'analyse de la crise universitaire de la direction du Snesup et sa stratégie suicidaire apparaissent encore plus patentes! Le boulevard était ouvert pour l'offensive de droite et le BN y a opposé la stratégie de la guerre d'avant!
Triste constat!
On peut consulter l'article en cliquant sur le lien ci dessous:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/un-article-de-Gilles-mai-2006.doc

ou en consultant le blog :

http://ensemble.elections2005.over-blog.com/

Repost 0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 00:17

Bonjour à tous,

sans vouloir porter de jugement sur cette évaluation "européenne" que je n'ai pas expérimentée ni sur les motivations catalanes, je ferais simplement remarquer que, de mon point de vue de jeune chercheur écervelé, scandaleusement non-agrégé, effrontément non-normalien et ayant fuit dans un autre pays européen, ce nivellement par le bas est déjà encouragé pour des raisons bien françaises: les rapports des sections CNU que j'ai pu lire font tous remarquer que les rapports des jurys de thèses ont trop tendance à être rédigés pour garantir au candidat sa qualification. Cela revient à mettre des "A" partout pour garantir un post-doc. Et je ne parle même pas des conséquences du dernier renouvellement du CNU.

Je sais très bien que les activités de la Fondation européenne de la science peuvent (doivent) être critiquées - son classement des revues n'intègre pas, exemple parmi d'autres, la Revue d'Allemagne -, mais je pense qu'il serait dans un premier temps utile de porter un regard lucide sur les pratiques françaises.

Avant de désespérer de l'Europe, personnellement, je désespère de l'université et de la recherche françaises.

Bien à vous,
XXXXXX
Le 4 juillet 2008 00
Date: 3 juillet 2008
Objet: Classements européens
Chers collègues,
Je réponds au message de A.   diffusé par B.  en versant au dossier de la "science européenne"  l'expérience d'une participation à une "thèse (labélisée) européenne" de aaaaaaaaaaa (franco catalane). Il s'agit d'une formule nouvelle que j'ai découvert. "Autrefois" on faisait soutenir des thèses avec des membres étrangers et il y avait des rapports que l'on pouvait lire. Désormais on doit remplir une grille d'évaluation avec une dizaine de critères à utiliser avec les fameux ABC. Un jury réunit plusieurs personnalités spécialistes d'un ou deux des points abordés par le candidat. Chacun peut honnêtement et valablement porter un jugement sur un de ces point. Mais dans l'intérêt du candidat, le système oblige à évaluer tous les points énumérés. C'est administrativement très commode : il n'y a aucun rapport écrit où le jugement porté puisse être justifié. Comme la thèse était bonne et qu'il était souhaitable que la candidate continue avec une bourse post doc, nous avons mis A partout.
Je pense que c'est à désespérer de l'Europe. Cela va entraîner un nivellement par le bas. Dans le cas dont je parle, c'est lié à la volonté de Catalans de rompre avec l'Espagne : plutôt parler anglais que castillan.  On leur explique que l'espagnol est une langue mondiale (plus que le français), mais il s'agit de rompre. C'est un peu la même chose que l'opposition flamand/français en Belgique.
Bon courage !
YYYYYY

 Professeur émérite 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives