Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 15:26

Les IUT sourece étudiante
Un blog pour suivre la mobilisation des IUT: IUT en danger :  IUT en danger
http://www.iut-en-danger.blogspot.com/ 

Les IUT dans l'action source enseignante snesup Lille
http://www.univ-lille1.fr/snesup59-62/mobilisation/ 

"Nous craignons la disparition programmée des IUT"

INTERVIEW

Jean-François Mazoin préside l'association des directeurs des instituts de technologie. Il craint que la loi sur l'autonomie des universités ne réduise le budget de cette formation professionnalisante.



cliquez sur le lien

http://www.liberation.fr/societe/0101304197-nous-craignons-la-disparition-programmee-des-iut

Les IUT inquiets pour leur autonomie "Le Monde"
http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/12/08/les-iut-inquiets-pour-leur-autonomie_1127458_3224.html
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 20:09

Appel pour la défense des SES

Apses

 Pour obtenir l'appel et signer la pétition cliquez sur le lien.

 

http://www.apses.org/petitions/index.php?petition=3

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 21:20
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 15:19

 

 

Le décret sur les services des enseignants chercheurs se précise. La modulation des services aussi et c’est à mettre en lien avec les nouvelles modalités de financement des universités.

 

 

Lettre de Pecresse aux présidents

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/dercret-service/Lettre-aux-pr-sidentes-et-pr-sidents-d--tablissements.pdf

 

Nouvelle mouture du projet de décret

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/dercret-service/D-cret-statutEC-apr-s-CTPU-24.11.08.pdf

 

Note explicative

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/dercret-service/Note-explicative-d-cret-84---01-12-08.pdf
Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 12:13

 
Les 15 emplois qui recruteront le plus d'ici à 2015, par Sébastien Tranchant - Keljob.com

Dans un rapport intitulé « Les métiers en 2015 » publié en janvier 2007, le Centre d'analyse stratégique et les services de la Dares (ministère de l'Emploi) mettent en exergue les quinze « familles professionnelles » qui embaucheront le plus d'ici à 2015. Ces perspectives ont été établies dans l'hypothèse d'une croissance moyenne de 2 % l'an sur la période 2005-2015.
Bien que la crise s'installe (environ 1 % de croissance prévu pour 2008 et 2009), ces perspectives restent plausibles car la France avait connu en 2006 et 2007 une croissance soutenue comprise entre 2,2 % et 1,9 %. Par ailleurs, la croissance moyenne de la France sur les vingt dernières années s'élève à 2 %.

Assistante maternelle : 383 000 postes à pouvoir, dont 211 000 créations nettes et 172 000 départs en retraite.

Agent d'entretien et services : 378 000 postes à pourvoir, dont 70 000 créations et 308 000 départs en retraite.

Enseignant : 358 000 postes à pouvoir, dont seulement 13 000 créations et 345 000 départs en retraite.

Cadre administratif et dirigeant : 304 000 postes à pouvoir, dont 131 000 créations et 173 000 départs en retraites.

Aide soignant : 258 000 postes à pourvoir, dont 149 000 créations et 109 000 départs en retraite.

Chauffeur de véhicule : 240 000 postes à pourvoir, dont 47 000 créations et 193 000 départs en retraites.

Employé administration (catégories C) : 224 000 postes à pourvoir, destruction de 51 000 emplois et 275 000 départs en retraite programmés.

Employé administratif (entreprise) : 220 000 postes à pourvoir, dont 100 000 créations et 120 000 départs en retraite.

Ouvrier qualifié industries de process : 210 000 postes à pourvoir, dont 77 000 créations et 133 000 départs en retraite.

Informaticien : 207 000 postes à pourvoir, dont 149 000 créations et 58 000 départs en retraite.

Infirmière, sage femme : 201 000 postes à pourvoir, dont 78 000 créations et 123 000 départs en retraite.

Cadre commercial : 189 000 postes à pourvoir, dont 97 000 créations et 92 000 départs en retraite.

Ouvrier qualifié de la manutention : 188 000 postes à pourvoir, dont 92 000 créations et 96 000 départs en retraite.

Employé de maison (services à domicile) : 161 000 postes à pourvoir, dont 80 000 créations et 81 000 départs en retraite.

Ouvrier qualifié gros ouvre bâtiment : 135 000 postes à pourvoir, dont 47 000 créations et 88 000 départs en retraite.

Source : Conseil d'analyse stratégique

L'analyse en quelques mots

Pour Christophe Guitton, responsable du département profession et marché du travail au Centre d'étude et de recherche sur les qualifications (Cereq), « cette liste reflète la tertiarisation de notre économie car sur quinze métiers seulement deux sont issus de l'industrie ».

Trois points se dégagent nettement de cette prospective : tout d'abord, les besoins se polarisent avec une création plus importante d'emplois cadres et d'employés peu qualifiés ce qui réduira à l'avenir les opportunités de promotion.

Ensuite, les « poches d'emploi » sont souvent des métiers ayant un taux de féminisation important (99 % pour les assistantes maternelles, 98 % pour les employés de maison, 91 % pour les aides soignantes, 87 % pour les infirmières sages-femmes, 76 % pour les employés administratifs).

Enfin, certains métiers créeront massivement de l'emploi alors que d'autres procéderont davantage au remplacement des partants.
 
***

Trois questions à Marc-Antoine Estrade, chargé de mission au Centre d'analyse stratégique

Quel est le principal enseignement du rapport sur « Les métiers en 2015 » auquel vous avez collaboré ?

Les prospectives ont montré sans surprise que nous évoluons dans une société de plus en plus tertiaire avec de gros besoins professionnels dans le secteur des services. Toutefois, ces besoins sont très polarisés. D'un côté, les services aux entreprises recherchent des cadres très qualifiés (experts, ingénieurs, fonctions supports, RH, informaticiens, commerciaux.) ; de l'autre, les services à la personne recrutent massivement des profils jugés peu qualifiés pour prendre en charge l'entretien de locaux, s'occuper des retraités ou des plus jeunes enfants.

La situation de l'emploi va-t-elle durablement s'améliorer ?

Le nombre de départs en fin de carrière augmente beaucoup et va continuer de progresser durablement malgré le souhait du gouvernement de reculer l'âge de la retraite. Les jeunes diplômés, eux, étant légèrement moins nombreux que leurs aînés, cela aura pour effet de stopper l'augmentation de la population active. Il sera plus facile dans ces conditions de réduire le chômage. Concrètement, le nombre de personnes susceptibles de se présenter à un entretien devrait diminuer.

Dans ce nouveau contexte, les recruteurs  devront-ils modifier leurs méthodes de recrutement ?

Nous sommes en train de changer de période démographique ce qui impose aux recruteurs de modifier leurs méthodes. Auparavant les entreprises étaient en situation de force pour imposer leurs conditions alors qu'à l'avenir la pénurie de candidats les obligera à être moins sélectives. Par exemple, ne pas écarter les femmes pour tels types d'emplois, ne plus mettre de côté un candidat trop âgé, etc.

© Keljob.com

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 16:25

 

 

Chronique de la vie quotidienne d’une université 3

 

Nous avions déjà évoqué le contractuel, le vrai, l’ordinaire, celui qui annonce la réalité de nombreux enseignants du supérieur de demain.

http://www.aes-apprentissage-univ-evry.org/article-23946344.html

Le lecteur non familier des arcanes de l’université réelle, celui qui n’a fréquenté que les filières scientifiques ou les allées bien ordonnées des filières nobles peut s’étonner de notre évocation qui fleure quelque peu les bas-fonds. Mais l’université française a aussi ses « caves de Lille » et fidèles à l’enseignement sociologique de Jack London c’est aussi elles que nous choisissons d’évoquer.

Nous avions laissé notre contractuel dans l’incertitude après que son secteur ait changé de maître, changement de nom, mais point de nature comme nous allons le voir !

 

Dans une véritable université nous aurions pu évoquer Beaumarchais ou Brecht pour qualifier les rapports du contractuel et de son mandarin, mais comme nous sommes comme eut dit le vieux barbu dans la seconde fois et donc dans la farce c’est le domaine du comique troupier ou des rapports Marchais/Elkabach qu’il nous faut décrire.

 

Le contractuel, n’est pas familier des arcanes et règles de l’enseignement supérieur, des obscures questions de statut et de service, encore moins de celles concernant l’ensemble des règles administratives de gestion d’un diplôme, ce qu’il sait c’est faire des cours, encadrer des mémoires de master, régler les petites questions du quotidien ce que les EC locaux lui laissent volontiers. Comme face à lui le « chef » et le « sous-chef » ne sont pas plus familiarisés avec ces questions, malgré leur âge avancé (la soixantaine et plus) le dialogue relève de la mauvaise comédie de boulevard. L’un arrive avec ses questions, l’autre avec ses réponses et les deux sont complètement hors champ de la réalité universitaire.

Tout cela serait extrêmement savoureux si le chef, ne prétendait pas rester le chef et si le contractuel, n’était pas justement contractuel…

Dans cette situation à la Kafka notre contractuel eut la mauvaise idée de se rendre à un jury de thèse. Vous nous direz rien d’extraordinaire, il se trouve être un des rares spécialistes sur le sujet, que la thèse soit dirigée par le Président, Ipse, d’une grande université de Province comme disent les parisiens, lui paraissait de nature à valoriser son très obscur département au-delà de sa modeste personne.

Quand le « chef » exigea un mot d’excuse pour son absence, il crut en plus à une plaisanterie et demanda s’il fallait qu’il sollicite une lettre entre les présidents d’universités pour justifier son inadmissible manquement à sa présence quotidienne…

On ne plaisante pas avec le « chef » et surtout un contractuel ne peut se permettre de sembler dépasser les EC sur le terrain déserté de leur légitimité  dans un obscur département d’une université au bord de la carte. Il a reçu une lettre recommandée !

 

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 15:35

 

 

 

Des collègues sont à la recherche de l’arrêté présidentiel de  nomination du directeur, celui que d’aucun appelle François…

Demandes à l’UFR, au secrétariat général, exploration de l’intranet….pas de trace !

Le mystère est épais et nos limiers s’interrogent :

« Qui cherche à cacher cette nomination et les termes de la nomination ? »

Nous avons quelques hypothèses  qui se rejoignent (nous ne sommes pas euclidiens !) :

a)      Les responsables de l’UFR et de la sociologie dont il est un produit local  typique ?

b)      La direction qui l’a soutenu ?

Un dénominateur commun : personne ne veut endosser la paternité de ses œuvres…..

A suivre….

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 07:17
Le 20 novembre, nous étions nombreux, personnels et étudiants de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, à défiler avec l'ensemble des personnels de l'Education Nationale pour dire notre opposition aux attaques visant le système public éducatif. Jeudi prochain 27 novembre, nous devrons être plus nombreux encore pour faire échec aux mesures spécifiques qui, en ce moment même, organisent le démantèlement du système de Recherche et d'Enseignement Supérieur. Cette journée nationale d'action et de grève, à l'appel de SLR et de très nombreux associations et syndicats, se déroulera à Paris et en province (infos actualisées et plus complètes : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2221 ). Vous pouvez voir une video expliquant les raisons de la mobilisation ici : http://www.dailymotion.com/gaspi75/video/x7i39c_reforme-de-la-recherche_news et un appel destiné aux non-titulaires : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2240

A Paris :

1 - Le matin à 8h, rassemblement au siège du CNRS pour empêcher la tenue d'un CA décisif, qui pourrait signer la mort du premier organisme public de recherche (voir par exemple, concernant la biologie : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2220 )
2 - A 11h, rassemblement devant le ministère, pour y clamer notre rejet des politiques menées par le présent gouvernement.
3 - Déménagement symbolique du ministère en direction de l'ANR. Cet objectif a été choisi comme symbole de la politique de précarisation de notre secteur. Nous, personnels titulaires et non titulaires, réclamerons le rétablissement des postes aux concours 2009, la mise en place d'un plan pluriannuel en lieu et place des milliers de contrats de courte durée produits par cette agence (voir appel aux non titulaires...). Nous déposerons les 3 000 signatures du moratoire des expertises de l'ANR et de l'AERES (il est toujours temps de le signer : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2147 )

En province :
- Bordeaux - à 9h : Rassemblement devant la Délégation Régionale du CNRS en soutien au blocage du Conseil d'Administration du CNRS
- Caen - à 10h Occupation de la Délégation Régionale Normandie du CNRS, UNICITÉ 14 rue Alfred Kastler, CAEN
- Grenoble - Au polygone : blocage filtrant sur l'avenue des martyrs puis départ vers la préfecture à 11h - Au campus : de 9h à 11h : assemblée des personnels puis départ vers la préfecture - Rencontre des deux cortèges devant la préfecture à 12h
- Lille : rassemblement de 12h à 13H30 Place du Général de Gaulle (Grand Place)
- Lyon : rassemblement place des Terreaux à partir de 11h45 en blouse blanche avec des pancartes, des casseroles etc..
- Marseille : rassemblement devant le bâtiment de la délégation régionale CNRS au campus Joseph Aiguier à partir de 7 h. L'entrée en sera bloquée pour la matinée. En fin de matinée, une AG des personnels aura lieu sur le site.
- Rennes : rassemblement devant la Délégation Régionale du CNRS, 74 rue de Paris, à 10h30.
- Strasbourg :  à 10 h rassemblement devant Lebel à l'Esplanade. Manifestation à 10 h 30: vers la direction régionale de la Recherche et de la Technologie et la Préfecture.
- Toulouse : - Rassemblement Campus Rangueil 9 h devant la délégation du CNRS - Rassemblement Campus Mirail 9h devant la maison de la recherche. A 11h  Manifestation du Métro Jean Jaurès à la préfecture

La situation a atteint un niveau de gravité sans précédent. Nous n'arrêterons pas cette politique sans une mobilisation exceptionnelle et de longue haleine dont le 27 novembre sera une étape essentielle. Ne manquons pas ce rendez-vous. Plus tard, ce sera vraiment trop tard.

PS : à l'approche de Noël, SLR vous offre un simulateur budgétaire : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?rubrique146 . Prenez les manettes du budget ministériel et nous vous dirons quel type de ministre de la recherche et de l'enseignement supérieur vous êtes !


Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 09:13

L'amateur de micros, lieutenant de la Dame aux Caméras selon l'aimable qualificatif de ses propres "camarades", n'est pas la cible uniquement de son petit camarade de l'ouest du département François Lamy, Valérie Pecresse s'y met aussi.

Dans des réunions privées elle ne manque de souligner que l'université d'Evry pâtit de l'absence de soutien du député maire de la ville de son siège.

Nous avions déjà noté que le sémillant Manuel n'avait pas eu un mot sur  l’université d’Evry dans  son programme municipal.

http://www.aes-apprentissage-univ-evry.org/70-index.html

 Comme le député est aussi occupé à toute autre chose que sa circonscription….

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 00:36

Journée de mobilisation mardi dans les IUT inquiets de leur avenir


Les responsables des 116 instituts universitaires de technologies (IUT) appellent à une journée nationale d'action, sans cours, mardi pour exprimer leur inquiétude sur leur avenir dans le cadre de la loi sur l'autonomie des universités, a annoncé l'Unpiut (présidents d'IUT).

Lors de la journée, à laquelle appellent les présidents et les directeurs d'IUT, les établissements "cesseront leurs cours au moins une demi-journée, pour tenir des réunions d'information des personnels, étudiants, partenaires porfessionnels et élus locaux", a dit à l'AFP Jean-Paul Vidal, président de l'Union nationale des présidents d'IUT (Unpiut).

Jusqu'à présent, les 116 IUT de France, qui accueillent quelque 145.000 étudiants recevaient leur dotation (moyens humains et financiers) directement de l'Etat.

Dans le cadre de la loi sur l'autonomie des universités, votée à l'été 2007, les présidents d'université attribueront dorénavant les fonds.

"On craint que désormais les fonds ne soient pas attribués en fonction des nécessités de l'IUT, mais qu'ils soient répartis globalement sur l'ensemble des éléments de l'université (l'iut parmi toute les Unités de formation et de recherche de l'établissement)", a déclaré Jean-Paul Vidal.

Et ce "parfois au détriment de l'IUT s'il y a besoin de compenser une UFR qui n'aurait pas assez d'argent", a-t-il ajouté.

M. Vidal a précisé qu'il s'agissait d'un "dommage collatéral de la loi", à laquelle il est pourtant favorable.

Dans ce cadre, le qualité de la formation ne sera pas forcément la même partout, remettant en cause la référence au diplôme national, ajoute l'Unpiut.

"Par conséquent, c'est la fin, pour de nombreux jeunes issus de milieux défavorisés, de l'accès à un enseignement universitaire gage d'insertion professionnelle", écrit l'Unpiut dans un communiqué.

Celle-ci précise que la journée est aussi motivée par le "refus du ministère (de l'Enseignement supérieur) d'apporter des réponses satisfaisantes à cette question, malgré de longs mois de négociation".

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans Snesup Evry 2008
commenter cet article

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives