Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 23:01

Aujourd'hui, le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, déclare « qu’un grand pays, quand il donne sa parole, doit la respecter". En conséquence il appelle à la ratification par voie parlementaire et à l’application du Pacte budgétaire, de sa « règle d’or ».

Il n’a pas été « recadré »,

C’est faux et antidémocratique

Non, la France n’a pas donné sa parole.

Ni le Parlement, ni le peuple par référendum n’ont ratifié ce Traité. 

Nicolas Sarkozy avait déclaré que sa réélection vaudrait approbation du Traité. Sa défaite est un refus, pas un plébiscite pour le traité et sa politique d’austérité !

Si une nouvelle majorité ne peut pas changer les choix de la précédente, alors il ne fallait pas se faire élire pour le « changement »

François Hollande, lui, a donné sa parole : Proposition N° 11 : « … Je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 en privilégiant la croissance et l’emploi, et en réorientant le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction. »

Le traité « Merkozy » n’a pas été renégocié, ni modifié d’une virgule

Le respect de la République, de la souveraineté populaire, passe par un débat national et un référendum La défaite de N Sarkozy, le fait que F Hollande jugeait nécessaire de renégocier le traité devraient suffire à ne pas le ratifier ou à le soumettre au référendum.

Ce traité retirerait le pouvoir budgétaire au Parlement qui deviendrait une coquille vide. C’est une remise en cause majeure de la souveraineté populaire ; Seul le peuple peut la décider.

Pacte budgétaire et « pacte de croissance » n’ont rien à voir : La confusion entre les 2 est volontairement organisée : Le Traité est permanent. Les mesures budgétaires ponctuelles de 120 Md€ - qui ne sont pas un pacte- n’ont aucun rapport les 120 Md€, montant ridicule à l’échelle européenne, ont été décidés bien avant l’élection de François Hollande.

 La participation de la France au financement est certaine, mais l’emploi ne sera pas forcément en France. D’ailleurs comment parler de croissance quand faute de budget on parle de revenir sur les investissements décidés (Canal Seine-Nord, SNCF…) ?

Le respect par anticipation du Pacte « austéritaire » et de sa règle d’or c’est 30 / 40 md d’euros - voire plus - à dégager dès 2013 soit près de 2000 € par foyer. « ça ne fera pas plaisir » (J Cahuzac)

 Le seul moyen autorisé par le couple pacte pour l’euro plus / pacte budgétaire, c’est les coupes sur les services publics, la protection sociale, et l’augmentation tous azimuts des impôts et taxes.

Conformément au pacte budgétaire, la « compétitivité », la baisse du « coût » du travail, chère au MEDEF et à l’Union européenne est le maître mot de la rentrée : il faudrait devenir « compétitif » avec les pays à bas salaire comme la Roumanie ou la Bulgarie (SMIC de l’ordre de 150 €)

Partager cet article

Repost 0
Published by Libre FSU Evry
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives