Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 19:36

La CGT est en contact avec les syndicats japonais. L’un d’entre eux, le Zenroren nous a envoyé un message dans lequel il souligne la gravité de la catastrophe et nous invite à organiser la solidarité porter secours aux populations dans les zones sinistrées. Par ailleurs, ce syndicat nous adresse régulièrement des informations sur la situation. Nous publions les communiqués qui nous sont adressés par Keisuke FUSE, Secrétaire en charge des relations internationales du Zenroren.

 

Chers camarades du monde entier, 
Au nom des 1,2 million d’adhérents du ZENROREN, nous souhaitons remercier très chaleureusement toutes les organisations syndicales et les individus qui se sont manifestés depuis le tremblement de terre dévastateur qui a frappé la côté pacifique nord-ouest du Japon à 14:46 (heure locale), le vendredi 11 mars 2011.

Nous remercions également toutes les équipes internationales de secours qui oeuvrent sans relâche pour sauver des victimes, équipes venues de nombreux pays comme la Corée, la Chine, la Nouvelle Zélande, l’Indonésie, Singapour, les États-Unis, le Royaume uni, l’Allemagne, la France et bien d’autres encore.

Ce séisme de magnitude 9, qui a frappé les régions de Tohoku et Kanto (côte nord-est du Pacifi-que), est le plus dévastateur de toute l’histoire du Japon. Vous avez constaté dans vos médias des scènes particulièrement choquantes dans les préfectures de Iwate, Miyagi et Fukushima.

Au 14 mars, près de 2000 décès ont été confirmés et malheureusement, ce nombre va certainement s’accroître au cours des jours à venir. C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la perte de certains de nos adhérents et de leurs êtres chers. Le Zenroren a présenté ses condoléances les plus attristées aux salariés et populations dans les régions sinistrées.

Le 12 mars, le Zenroren a immédiatement mis sur pied un comité d’aide et de secours d’urgence, pour prendre en charge les activités d’assistance de ses organisations amies. Ce comité – dirigé par le Président Daikoku – s’est réuni le 14 mars avec des représentants des fédérations de branche.

Nous avons décidé que le plus urgent était d’apporter une aide aux blessés et aux familles des défunts, ainsi qu’aux populations qui ont dû être évacuées. Mais les zones dévastées représentent une surface considérable (5 préfectures et des centaines de milliers de municipalités) et c’est pourquoi nous n’avons pas encore arrêté de procédures définitives d’organisation des secours.

Cependant, nos fédérations des transports, des territoriaux et de la santé travaillent d’arrache pied pour apporter leur aide aux populations sinistrées.

Comme vous le savez également, les accidents survenus à la centrale nucléaire de Fukushima et les fuites de matière radioactive rendent la situation encore plus complexe et les coupures d’électricité vont être un lourd fardeau pour l’activité économique du pays. Le Zenroren pense que nous devons agir tous ensemble et solidairement en ces temps particulièrement difficiles.

Nous appelons nos amis à nous adresser des messages de solidarité, ainsi qu’une aide financière s’ils le peuvent. Votre message sera publié en japonais sur le site de notre organisation et votre contribution financière servira à porter secours aux populations dans les zones sinistrées.

Nous vous remercions par avance de votre soutien. Nous allons faire tout notre possible pour maintenir à jour notre site et envoyer régulièrement des informations par courriel.

Salutations solidaires

15 mars : En raison du black-out, impossibilité de se rendre au siège de la centrale syndicale. Mais nous continuon notre travail « à distance ». La fédération de la santé a commencé à dépêcher des professionnels à Sendai et une seconde équipe partira le 16 mars.

16 mars : à 14 heures 3771 décès confirmés et 7843 disparus, selon les sources gouvernementales. Les gouvernements des régions (préfectures) annoncent plus de 10.000 disparus, qui ne figurent sur aucune liste officielle.

Nous avons malheureusement eu la confirmation de la disparition de plusieurs adhérents de notre organisation, ainsi que de leurs familles. Le nombre de morts sera beaucoup plus élevé que celui du séisme de 1995, qui avait fait 6000 victimes.

Notre fédération des territoriaux de la préfecture de Iwate rapporte que plus d’un tiers des employés municipaux sont portés disparus.

Une maison de retraite tout entière a été engloutie, emportant avec elles les pensionnaires et le personnel, parmi lesquels nos adhérents.

L’autre problème est la fuite de radiations en provenance de la centrale nucléaire de Fukushima. Le niveau a dépassé celui de Three Mile Island et la situation est plus critique d’heure en heure. Les autorités vont maintenant tenter de déverser par hélicoptère de l’eau sur la centrale.

Dans la préfecture de Tohoku, il neige depuis deux ou trois jours ; l’essence et la nourriture manquent cruellement. Le Zenroren fait de son mieux pour envoyer des médecins et des infirmières vers les hôpitaux et vers nos bureaux dans les préfectures. Tous les messages de solidarité que vous voudrez bien nous adresser seront plus que bienvenus, car ils sont un encouragement à continuer à nous battre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Libre FSU Evry
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives