Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 12:34

Dominique Faudot (SNESUP-FSU) vient d'être élue présidente de la Commission Permanente du Conseil National des Universités (CP-CNU).
Rassemblant au-delà du seul SNESUP et recueillant 79 voix, la vice-présidente A de la section 27 bat au second tour de scrutin Frédéric Sudre (77 voix) qui se présentait pour un deuxième mandat.
Cette victoire intervient après que le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche a multiplié les obstacles, le dernier en date étant les conditions scandaleuses dans lesquelles il a désigné les membres nommés.
Les enjeux pour les collègues, pour la collégialité et le CNU, pour le service public d'enseignement supérieur et de recherche font peser sur le bureau de la CP-CNU et sa Présidente une responsabilité importante.
Heureux de cette réussite collective, le SNESUP se félicite de voir la confiance accordée à sa candidate, à ses valeurs portées pour l'ensemble de la communauté universitaire. Il rappelle les principes quil entend promouvoir ainsi au sein de la CPCNU :
Faire du CNU un rempart à lapplication de la modulation des services et à toute forme de sanction (exclusion de laboratoires, primes au mérite, blocages davancement…), faire vivre la collégialité dans toutes les missions du CNU (qualifications, promotions, CRCT), tels sont les enjeux au centre de ce mandat. Le SNESUP, attaché à améliorer les carrières de tous, reconnaît la légitimité dévaluer les missions effectuées par les enseignants-chercheurs. Face au rôle exorbitant quentend jouer lAERES et devant les risques d'évaluation-sanction opérée par des instances non compétentes et de dérives liées au transfert au niveau local de lévaluation, le rôle du CNU comme seul compétent dans lévaluation des enseignants-chercheurs doit être réaffirmé.
Le SNESUP a toujours promu au CNU une évaluation par des pairs, majoritairement élus, respectueuse de la variété des carrières, des libertés scientifiques des collègues et des conditions dexercice de leurs missions. Il faut poursuivre aujourdhui en prenant en compte lensemble des activités scientifiques, pédagogiques et administratives, en mettant en débat dans la communauté scientifique des critères transparents, définis dans les sections. Les objectifs dune telle évaluation sont daider sur un temps long des collègues, dont lexercice des missions est rendu de plus en plus ardu. La longue liste des établissements denseignement supérieur en déficit illustre létat de pénurie dans lequel la communauté universitaire exerce.
La sauvegarde du CNU, attaqué par le gouvernement mais sorti renforcé par les mobilisation de 2009, sarticule avec le refus net de toute évaluation en tant qu'outil d'une gestion répressive et inégalitaire des enseignants-chercheurs.

Stéphane Tassel
Secrétaire Général du SNESUP

Partager cet article

Repost 0
Published by Libre FSU Evry
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives