Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 18:09

Une polémique sur la liste : histoire_eco@cru.fr permet de soulever un coin du voile sur les négociations et de mettre à nu le jeu des syndicats socialistes.

  une "mobilisation" nulle, sinon en faveur des "réformes", sachant que le SGEN a soutenu tant la loi LRU que les aspects jugés fort positifs des "réformes" engagées par décrets (ou projets de décret);

  une tendance à la "négociation" du néant, dans un grand tapage médiatique, et au motif que "les 4 syndicats actuellement présents […] représentent 51 % des suffrages exprimés aux dernières élections au CTPU." "Les 4", au surplus, quel est le "4e", Force ouvrière, qui semble n'avoir pas été partie à l'opération du 6 mars 2009 ?

 

Les échos que toutes les listes "ouvertes" ont diffusés sur les prétendues "négociations" alléguées par Patrick Fridenson ‑ tractations à tout prix et sur les bases strictes des "réformes" ministérielles qui scandalisent jusqu'aux propres syndiqués du SGEN ‑ démentent catégoriquement l'aimable diptyque "mobilisation et négociation" invoqué par l'intéressé à l'actif de son syndicat.

 

Exemple, fourni par un témoin des "négociations" du vendredi 27 février 2009 (texte reproduit selon l'original, dépourvu de ponctuation), entièrement en contradiction avec la thèse même d’une négociation:

"Ceci est un compte rendu des negociations au ministere

   vendredi dernier. Ne pouvant donner mes sources, vous

   jugerez de la pertinence de ce compte-rendu, par les communiques

   et textes a venir,  des reunions au ministere ... a venir.

 

  Le gros des echanges s'est effectue essentiellement avec les trois

  syndicats presents,  SGEN-CFDT, Sup-Recherche (UNSA), Autonome-Sup,

  (Thierry Cadart, secretaire generale SGEN-CFDT, Yves Markowicz pour

  Sup-Recherche Unsa, Jean-Louis Charlet pour Autonome-Sup), les

  interventions du president de la CPU, Lionel Collet etant beaucoup

  plus en retrait.

 

  Les syndicats SGEN et Sup-Recherche (UNSA) etaient deja pres

  a signer vendredi l'accord avec V.Pecresse sur un nouveau decret

  dont les differences avec l'ancien sont cosmetiques. Ils l'auraient

  assurement fait si Autonome-Sup ne rechignait pas toujours

  sur le seuil des 50% de promotions par le CNU.

 

  Le SGEN etait venu a la table de negociation etant deja fort content

  de l'ancien decret. En particulier sur la question de la modulation,

  le SGEN est parfaitement en accord  avec l'ancienne redaction

  du decret: par exemple le SGEN est fondamentalement tres content qu'un

  president d'universite decide tout seul des modulations de service.

 

  Lorsque l'absence du syndicat majoritaire des enseignant-chercheurs

  et d'autres  syndicats fut mentionne, Sup-Recherche (UNSA) s'est

  insurge disant, en  substance, que c'etait tant pis pour ceux qui

  ne voulaient pas travailler positivement.

 

  Pour comprendre la connivence de ces negociations il est important

  de savoir que le cabinet de Pecresse est en parfaite entente  avec

  le SGEN et Sup-Recherche (UNSA), surtout avec le SGEN (un membre

  influant du cabinet, ex-SGEN, figurant dans les differents cabinets

  succcessifs du Ministere de la recherche et autres MRES depuis 1987,

  et visiblement cette synergie fonctionne a plein).

 

  La longueur des negociations (sept heures) ne doit pas cacher le peu

  de points de modifications entre le nouveau decret et l'ancien,

  ou, en tout cas, le peu de profondeur de ces modifications.

  Peu de points de modifications envisages (ou meme demandes),

  peu de grain a moudre (le seuil des 50% de promotions par le CNU),

  et quelques points de fixation pour donner du relief a une

  non-discussion. Ainsi V. Pecresse s'oppose avec la plus grande fermete

  a toute definition d'une equivalence TD/TP/cours,

  ou meme simplement a l'elaboration d'une fourchette d'equivalences.

 

  Sur la question des promotions le seuil des 50% de promotions

  par le CNU reste un point de discussion, V. Pecresse ne voulant

  pas conceder un tel seuil, mais etant susceptible de finir par

  accorder ce seuil.

 

  Une renegociation concernant essentiellement les questions

  de modulations de service s'effectuera demain matin (mardi) au ministere.

  On devrait aboutir demain a un accord avec Sup-Recherche (UNSA)

  sur un decret quasi-identique au precedent avec l'aide tres active

  du SGEN, le seul point d'interrogation etant la signature d'Autonome-Sup

  qui peut manquer en cas d'intransigeance du cabinet de Pecresse

  sur le seuil des 50% de promotions par le CNU. En cas de blocage

  d'Autonome-Sup sur ce point on aura soit un accord avec le SGEN

  et Sup-Recherche sans Autonome-Sup, ou un autre round de negociation."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives