Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 00:17

Bonjour à tous,

sans vouloir porter de jugement sur cette évaluation "européenne" que je n'ai pas expérimentée ni sur les motivations catalanes, je ferais simplement remarquer que, de mon point de vue de jeune chercheur écervelé, scandaleusement non-agrégé, effrontément non-normalien et ayant fuit dans un autre pays européen, ce nivellement par le bas est déjà encouragé pour des raisons bien françaises: les rapports des sections CNU que j'ai pu lire font tous remarquer que les rapports des jurys de thèses ont trop tendance à être rédigés pour garantir au candidat sa qualification. Cela revient à mettre des "A" partout pour garantir un post-doc. Et je ne parle même pas des conséquences du dernier renouvellement du CNU.

Je sais très bien que les activités de la Fondation européenne de la science peuvent (doivent) être critiquées - son classement des revues n'intègre pas, exemple parmi d'autres, la Revue d'Allemagne -, mais je pense qu'il serait dans un premier temps utile de porter un regard lucide sur les pratiques françaises.

Avant de désespérer de l'Europe, personnellement, je désespère de l'université et de la recherche françaises.

Bien à vous,
XXXXXX
Le 4 juillet 2008 00
Date: 3 juillet 2008
Objet: Classements européens
Chers collègues,
Je réponds au message de A.   diffusé par B.  en versant au dossier de la "science européenne"  l'expérience d'une participation à une "thèse (labélisée) européenne" de aaaaaaaaaaa (franco catalane). Il s'agit d'une formule nouvelle que j'ai découvert. "Autrefois" on faisait soutenir des thèses avec des membres étrangers et il y avait des rapports que l'on pouvait lire. Désormais on doit remplir une grille d'évaluation avec une dizaine de critères à utiliser avec les fameux ABC. Un jury réunit plusieurs personnalités spécialistes d'un ou deux des points abordés par le candidat. Chacun peut honnêtement et valablement porter un jugement sur un de ces point. Mais dans l'intérêt du candidat, le système oblige à évaluer tous les points énumérés. C'est administrativement très commode : il n'y a aucun rapport écrit où le jugement porté puisse être justifié. Comme la thèse était bonne et qu'il était souhaitable que la candidate continue avec une bourse post doc, nous avons mis A partout.
Je pense que c'est à désespérer de l'Europe. Cela va entraîner un nivellement par le bas. Dans le cas dont je parle, c'est lié à la volonté de Catalans de rompre avec l'Espagne : plutôt parler anglais que castillan.  On leur explique que l'espagnol est une langue mondiale (plus que le français), mais il s'agit de rompre. C'est un peu la même chose que l'opposition flamand/français en Belgique.
Bon courage !
YYYYYY

 Professeur émérite 

Partager cet article

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans lbre fsu
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives