Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 11:49

La nouvelle licence Pecresse

 

Peu de collègues ont mis le nez dans les documents disponibles et nous ne mesurons pas les modifications que cette réforme risque entraîner pour l’université et pour l’IUT. Richard Messina a lui bien senti les conséquences pour Evry dans un espace devenu concurrentiel dans lequel nous partons avec un handicap ! (Cf. son éditorial http://www.univ-evry.fr/pdf/actu/ActUEVE13.pdf  ).

 Notre objectif est ici de commencer à décrypter avant de voir comment contrer, mais une chose est certaine notre université manque de moyens humains, et tout  particulièrement  administratifs pour appliquer ces nouvelles dispositions.

Comme dans le cas de la LRU cette réforme de la licence n’est pas à prendre de manière isolée mais en articulation avec d’autres projets ou des éléments du puzzle déjà en place.

Prenons les éléments dans l’ordre

·         Le calendrier annoncé est bien 2008, donc c’est à la rentrée 2008 que les nouvelles licences ouvrent, en l’état des informations il n’est pas question de lien avec la contractualisation…et ce n’est pas une petite réforme, impossible de remettre les mêmes diplômes comme dans le L du LMD. Conséquences il faut s’y mettre début janvier !

·         La réforme concerne aussi les IUT sur trois points (accueillir plus de bacheliers technologiques, établir des passerelles pour les échecs de licence et pour cela passer en semestrialisation, enfin refonte de la carte des formations IUT et STS.

·         Pecresse annonce des moyens supplémentaires, mais dans le même temps il n’y a aucune création de postes, la réforme se fait à moyens humains constants.

http://www.recherche.gouv.fr/cid20651/plan-pour-la-reussite-en-licence-730-millions-d-euros-d-ici-2012.html

Quelques pistes de réflexion :

a)       Un des points soulignés par nombre d’observateurs à propos de la LRU était que rien ne serait changé puisque les universités restaient les seules soumises à l’obligation de recevoir tous les étudiants. Le nouveau dispositif inclut les IUT et les STS.

b)       En plus l’opération vise à changer légèrement et graduellement « le peuple » entrant à l’université en diminuant les entrées des bacs technologiques (orientation active !). Sans revenir sur le libre accès…mais par une incitation. L’effet escompté est assuré sur le taux d’échec, mais aussi sur l’humeur des universitaires.

c)       Le dernier point : l’amélioration de l’encadrement, là encore les solutions sont « de bon sens » et les conditions sont maintenant réunies…après l’aventure qui a consisté à monter à l’assaut sabre au clair comme la cavalerie polonaise face aux panzers !

A)     les hommes en place Belloc conseiller à l’Elysée, Esperet représentant la CPU à la commission Schwartz (voir les rapports de ces deux  universitaires sur notre blog)

B)     La division nette apparue cet automne entre les secteurs universitaires, en particulier entre les sciences humaines et sociales et les autres. L’approche des directeurs d’UFR de sciences est révélatrice (voir blog). En plus la pression augmente la division interne entre ceux qui peuvent passer du bon côté (recherche suffisante et ceux qui….) sans parler de l’attitude des 14000 Prag et PRCE qui se disent….

C)     La pression étudiante et de l’opinion, gagnées à l’apparent bon sens des mesures et celle des collègues qui auront à assumer la mise en place. C’est aussi là que l’autonomie de la LRU prend aussi sens, les enseignants du supérieur deviennent interdépendants et c’est à eux de mettre en place la modulation des services…Choix cornéliens !

Conclusion : les conditions sont réunies pour avancer sur une modification du décret de 84 sur le statut des EC ce qui résout  la question de l’encadrement pour des années, diminue le volume des HC, etc, etc.

 

Il y a environ 45 000 enseignants chercheurs en université (universités, IUT et écoles rattachées), si l’on passe 20% d’entre eux à 384 h (rapport Belloc)  cela fait l’équivalent de 9000 postes !

C’est du grand art, Sarkozy est bien jeune pour avoir vu jouer les Boniface, mais avouons qu’il possède la technique du cadrage débordement…

Bon à la rentrée il faudra décliner tout cela au niveau de l’établissement (IUT et  Université) et au niveau des filières et des disciplines…en attendant bonnes fêtes !

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/34/72/nouvelle-licence-pecresse/orientationlicence-21018.pdf

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives