Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 15:34

Depuis 2002, les salaires des fonctionnaires augmentent moins vite que ceux du privé

LE MONDE | 19.11.07 | 14h53


http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-979973,0.html

La tendance est nette, même si son ampleur fait débat : le pouvoir d'achat des fonctionnaires a baissé depuis 2002. Et ni l'augmentation de 0,8 % du point d'indice, le 1er février, ni les 850 millions d'euros accordés au titre de mesures "ciblées" n'ont permis de rattraper le terrain perdu.

Longtemps, le secteur privé et la fonction publique de l'Etat - la mieux lotie sur le plan des rémunérations avec 51 % de cadres contre 14 % dans la fonction publique hospitalière et 8 % dans la territoriale - ont connu des évolutions salariales assez voisines.

Mais depuis 2002, elles divergent : le salaire net annuel moyen des salariés du privé a augmenté de 1 % en 2004 et en 2005 en euros constants - déduction faite des 1,8 % d'inflation - après avoir stagné en 2003 et 2004. Il s'établissait, en 2005, à 22 842 euros (1 904 euros par mois), précise l'Insee dans l'édition 2007 de France, portrait social. La rémunération nette des agents de l'Etat a diminué en termes réels de - 0,1 % en moyenne annuelle entre 2000 et 2005. Cette année-là, elle atteignait 25 525 euros (2 127 euros par mois).

AUSTÉRITÉ SALARIALE

Le contraste est particulièrement marqué en 2005 avec l'entrée en vigueur du régime additionnel de retraite des fonctionnaires et l'élargissement de l'assiette de la contribution sociale généralisée (CSG). Cette année-là, le salaire net des salariés du privé présents deux années de suite au même poste a augmenté en moyenne de 3,4 % en termes réels, tandis que celui des salariés de la fonction publique de l'Etat dans la même situation ne progressait que de 0,4 %. Les derniers chiffres disponibles pour la fonction publique territoriale montrent des évolutions à la baisse de même nature que dans la fonction publique de l'Etat. En 2004, les fonctionnaires de la territoriale ont vu leur salaire net moyen reculer de 0,7 % en euros constants pour s'établir à 1 575 euros par mois. Et la rémunération des agents restés au même poste deux années de suite est restée quasiment stable (+ 0,2 %).

Quel que soit l'instrument de mesure retenu, le constat d'une diminution du pouvoir d'achat des fonctionnaires s'impose. Les fédérations syndicales font état d'une baisse de 6 % depuis 2000, ce que contestent les pouvoirs publics en s'appuyant sur le poids des évolutions catégorielles et des effets de carrière. Si l'austérité salariale qui s'impose aux fonctionnaires ne fait pas de doute, elle n'empêche pas, dans telle ou telle profession, des mesures ponctuelles d'augmentation. En 2005, a précisé l'Insee en juillet dernier, les salaires nets annuels moyens des fonctionnaires ont augmenté de 0,4 % en euros constants pour l'ensemble des personnes en place, mais de 0,1 % pour les enseignants du supérieur et de 1,8 % pour les policiers et les personnels des prisons.

 

Claire Guélaud

Article paru dans l'édition du 20.11.07

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SNESUP EVRY - dans snesup-evry 2007
commenter cet article

commentaires

Etat de la mobilisation Univ

Notre camarade Sequinot de Lille tient à jour l'état de la mobilisation dans les universités et les IUT. Cliquez sur le lien:

http://www.univ-lille1.fr:80/snesup59-62/mobilisation/

Recherche

Archives